Qui suis-je ?

roland michel santé biographie

J’ai conduit en 2012 une étude prospective sur le devenir de notre système de santé, après avoir accompagné sur le terrain, depuis 1996, la mise en œuvre de trois réformes hospitalières. J’ai acquis la conviction qu’en l’absence d’une modification profonde de notre façon d’aborder la santé, notre système actuel est au bord de la rupture, face à la crise économique, au vieillissement de la population et à la progression des maladies chroniques. Les inégalités d’accès aux soins sont de plus en plus préoccupantes, alors que la démographie médicale diminue et que le renoncement aux soins devient le symptôme d’une crise sociale montante.

J’ai eu l’occasion de travailler par le passé sur la mise en œuvre des politiques publiques, principalement dans les domaines de l’emploi, de l’éducation et de la culture. J’ai consacré, dans ce contexte, beaucoup d’énergie au développement des compétences managériales de cadres des différentes Fonctions Publiques et au conseil stratégique de dirigeants. Je suis frappé par le fait qu’en l’absence de perspectives de changement claires, au regard d’enjeux identifiés et partagés par les acteurs, les réformes n’aboutissent la plupart du temps qu’à des améliorations partielles et temporaires, là où des transformations durables seraient indispensables.

J’ai donc décidé d’engager un nouveau projet centré sur l’accompagnement de la transition du système de santé. J’ai constaté au cours des derniers mois à quel point mes constats et mes inquiétudes étaient partagés, tant par de nombreux responsables et experts de haut rang, que par tous ceux que je côtoyais dans la vie courante et qui, au regard de leur propre expérience, estimaient qu’il y avait lieu d’agir. Je suis persuadé que nous avons à notre portée tout ce qui est nécessaire pour y parvenir et que le partage des idées et le développement d’expérimentations nouvelles et audacieuses sont indispensables.

Je suis également convaincu que la santé constitue le sixième pilier de «La troisième révolution industrielle » que nous annonce Jérémy RIFKIN, reposant sur la reconnaissance par les Etats que le maintien de l’autonomie et le vieillissement en bonne santé constituent un enjeu majeur pour nos sociétés du 21e siècle. Si à ses yeux « les grandes transformations économiques de l’histoire se produisent quand une nouvelle technologie de communication converge avec un nouveau système énergétique », ces mêmes technologies de communication, support latéral d’une nouvelle relation entre les hommes, sont aussi porteuses d’une façon nouvelle de nous maintenir dans le meilleur état de santé possible, tout au long de notre vie.

Laissez un commentaire